Ski de rando : leash ou stop skis ?

Ski de rando : leash ou stop skis ?

Voilà une question qui revient souvent chez les randonneurs. Entre ceux qui revendiquent l’argument du poids, ceux qui mettent en avant la sécurité et les autres qui parlent de praticité, Ski Rando pour Tous vous apporte quelques éléments de réponses pour faire votre choix.


Qu’es aquo ?

Avant de commencer, soyons bien sûr que nous parlons de la même chose. Un leash est un système de lanière ou de cordelette (plastique, corde, kevlar) qui permet de relier la fixation du ski à la chaussure de son propriétaire. Inventé à l’origine par les surfeurs, ce système permet d’éviter de perdre ses skis en cas de chute.

Fixation avec leash

Fixation avec leash relié à la chaussure. Photo : camptocamp.org

Un stop ski est un système de frein qui se déclenche lorsque que le pied du skieur déchausse de la fixation. Devenu incontournable sur les skis alpins, les stops skis font leur apparition depuis plusieurs années sur le marché de la fixation de randonnée.

Fixation avec stop skis

Fixation avec stop skis (à droite). Photo : communitytouringclub.com

 


Leash : avantages et inconvénients

Tout d’abord, le leash présente plusieurs avantages :

  • Il évite de perdre ses skis en cas de chute dans la poudreuse (et de chercher pendant des plombes!).
  • Il évite également que le ski ne dégringole dans une pente prononcée en cas de chute ou d’un décrochage de la fixation pendant une conversion.
  • Il peut aider à chausser ses skis en les maintenant en place dans des endroits peu propices (pente raide, neige dure…).
  • Il permet un gain de poids par rapport à une fixation montée avec un stop ski (une centaine de grammes par pied en fonction des modèles).
  • Sans freins, les skis sont plus faciles à mettre sur le sac à dos.
  • Il évite de « bloquer » les fixations en montée.
  • Le prix : à partir de 25€ la paire.
En revanche, il est aussi souvent décrié pour ses inconvénients :
  • Le leash peut être votre pire ennemi en cas d’avalanche ! Reliés aux chaussures, les skis resteront produisent le même effet qu’une ancre en entraînant le skieur vers le fond. Pour le sauvetage il sera également beaucoup plus difficile de sortir rapidement une victime ensevelie avec les skis au bout des leashs.  Certains évoquent même un conflit avec le sac airbag qui vous tirera vers la surface pendant que le boulet vous entraîne au fond pouvant alors provoquer des étranglements avec les lanières du sac.
  • En cas de chute, c’est un bon moyen de se blesser avec ses propres skis.
  • Au printemps par exemple, il n’est pas rare de devoir chausser et déchausser plusieurs fois par manque de neige, il faut alors enlever et remettre à chaque fois le leash rendant l’opération quelque peu fastidieuse.
  • Une erreur d’inattention au sommet ou une mauvaise manipulation lorsque les leashs sont détachés et c’est la dégringolade assurée !
  • Sans stop skis, il est plus difficile de faire tenir les skis sur l’épaule.
  • Il n’est pas rare que les leashs se cassent en cas de grosse chute.

« Légèreté au détriment parfois de la sécurité »

Leash ski de rando


Stops skis : avantages et inconvénients

 

Plébiscités en ski alpin depuis longtemps, les stops skis ont également certains avantages pour les randonneurs :

  • Ils offrent davantage de sécurité en cas d’avalanche par le simple fait que le ski se désolidarise du skieur lui donnant ainsi une chance de rester en surface.
  • Sécurité renforcée également en cas de chute pour éviter la collision avec ses propres skis.
  • Facilité pour chausser / déchausser par rapport aux leashs.
  • En cas de mauvaise manipulation ou de chute, les freins empêcheront vos lattes de filer droit dans la pente.
  • Rendent plus facile le portage des skis sur l’épaule

A contrario, les stops skis ont eux aussi leur lot d’inconvénients :

  • Alourdissent les fixations.
  • En cas de chute en poudreuse, vous risquez de chercher vos skis un moment ! (Si ça vous arrive à plusieurs, une bonne solution peut être de sortir les sondes et de vous mettre en ligne).
  • En cas de chute sur neige dure, les freins auront une action limitée.
  • Le prix : à partir de 50€ la paire.

 

« Sécurité renforcée avec un poids supérieur »



Pour conclure

Vous l’aurez compris, les deux systèmes présentent des avantages et des inconvénients. Les leashs sont traditionnellement plus utilisés que les freins mais la tendance commence à s’inverser notamment avec les nombreux modèles de fixations à stop skis proposés par les marques. Ces modèles de plus en plus légers ont un avantage certain sur ceux à leash ne serait-ce que pour la sécurité en cas d’avalanche. Alors certes ça n’arrive pas tous les 4 matins et on peut supposer qu’en cas d’accident, la force de la nature sera plus forte que la résistance d’un leash mais ce point nécessite malgré tout de se poser la question sérieusement.

 

 

Et vous, skiez-vous avez des leashs ou des stop skis ? Partagez vos expériences et vos remarques dans les commentaires ci dessous.

Adishatz !

 

Alex

Skieur Pyrénéen auteur des blogs Ski Rando pour Tous et Inspyr. Ambassadeur du Community Touring Club pour partager cette passion du ski de rando et de la montagne au plus grand nombre.

Laisser un commentaire